Feature Story

Madagascar, le premier à avoir lancé le thème annuel de l’Union Africaine en milieu rural !

12 June 2017

Pour la première fois dans l’histoire de l’Union Africaine, l’unanimité des Chefs d’Etat se sont mis d’accord sur le thème annuel de l’Union Africaine une année à l’avance. En même temps, le thème est assorti à une feuille de route pour les 55 pays membres. En mettant l’accent sur le développement des potentialités de chaque pays membre, 2017 sera conduite par le thème : « Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ».

Pour Madagascar, le lancement national se tient dans la commune rurale de Tsihombe, au niveau de la région d’Androy, dans le grand sud de Madagascar. Cette cérémonie de lancement a été honorée par la présence du Premier Ministre Chef du Gouvernement, du Ministre de la Jeunesse et des Sports, du Ministre de l’industrie, du député de Madagascar élu de Tsihombe et du Représentant Résident de l’UNFPA. La présence de cette délégation témoigne de la volonté du gouvernement et de ses partenaires à activer dans les meilleurs délais la transition démographique pour le pays.

En effectuant ce lancement,  Madagascar fait partie des 5 premiers pays à avoir lancé le thème annuel e l’Union Africaine et est le premier à l'avoir lancé en milieu rural afin de donner la même considération à la population urbaine et rurale.

Une des prochaines étapes pour Madagascar est l'élaboration de la feuille de route nationale pour l'atteinte du dividende démographique.

Le thème annuel étant axé sur la jeunesse, ce lancement a été symbolisé par l'inauguration de l'Espace jeunes de Tsihombe, la première infrastructure dédiée à la jeunesse rurale dans la région d'Androy. Cela afin de permettre aux jeunes, et les adolescentes en particulier, de jouir de leurs droits fondamentaux et de réaliser leur potentiel. Cet Espace Jeunes est un espace dédié qui offre à la jeunesse rurale des infrastructures de loisirs, de culture, de santé et d’information car il est doté d’un terrain de sports (basket ball et volley ball), d’instruments de musique, d’une bibliothèque et de jeux à caractère collectif (billard, baby-foot). Baptisé « Tafara maroroke », traduit littéralement par « Le dernier né mais le plus prospère », cet espace jeune a été personnalisé par les jeunes eux-mêmes de manière bénévole.

Ce lancement a également été l’occasion de former les jeunes pairs éducateurs en technique de communication efficace pour les jeunes en matière de Santé de la Reproduction des Adolescents et des Jeunes et de renforcer leur capacité en matière de sensibilisation. En tout, 20 jeunes ont été formés et ont commencé les premières sensibilisations la veille du jour de l’inauguration. Ils assureront dorénavant l’animation et la sensibilisation au niveau de cet espace jeunes.

 

Offrir aux jeunes un espace qui leur soit dédié est une initiative qui répond à l’un des quatre piliers du dividende démographique à savoir : l’emploi et l’entreprenariat des jeunes ; l’Education et le développement des compétences ; la santé et le bien-être ; les droits, gouvernance et autonomisation de la jeunesse. Ce projet Espace jeunes relève d’un grand défi du Ministère de la Jeunesse et des Sports et de l’UNFPA d’offrir une égalité de chance entre les jeunes urbains et ruraux en accès aux informations et services qui promettent leur protection et développement sur tous les plans. Il répond également aux Objectifs du Développement Durable qui se traduisent par la vision « ne laisser personne en arrière ».

L’Espace jeunes est alors une réponse qui tient compte de l’importance des problèmes auxquels les adolescents et jeunes malgaches font face. En effet, l’enquête nationale sur le suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (ENSOMD 2012) montre que plus de 43% des décès surviennent chez les moins de 24 ans et plus du tiers (34%) est enregistré parmi les adolescentes de 15 à 19 ans. Ces adolescentes s’exposent, en effet, aux risques liés aux grossesses précoces car 28,4% sont actuellement en union et 11,6% entrent en première union avant l’âge de 15 ans. Leur taux de fécondité avoisine les 37%.

L’investissement dans le dividende démographique est un des importants piliers pour le développement, comme l’a souligné le Premier Ministre dans son discours en s’adressant aux jeunes : « Vous n’êtes pas uniquement l’avenir du pays, vous êtes les garants du développement du pays » en réponse au témoignage de Ulla, 19 ans, représentant les jeunes de Tsihombe : « Tout est dit dans le thème : faites comme le MJS et l’UNFPA, investissez en nous, et notamment les jeunes qui se trouvent dans les endroits reculés, c’est le meilleur investissement qu’un pays puisse faire afin de réaliser le dividende démographique. Croire en la jeunesse et y investir, c’est croire en l’avenir d’un pays et en recolter les avantages! »

En même temps, c’était l’occasion pour UNFPA Madagascar, à travers son Représentant, de faire le plaidoyer auprès des hautes autorités afin d’exhorter toutes les forces vives du pays à investir dans la réalisation du potentiel de la jeunesse malgache en s’adressant au Premier Ministre lors de son allocution : « Nous sommes confiants que vous allez mettre à contribution nos leaders religieux, nos chefs traditionnels, les chefs de famille et les autorités locales pour que tous ensemble puissions davantage continuer à protéger les plus vulnérables  notamment  nos jeunes filles, les restaurer dans leur dignité  afin de les  permettre de participer au renouveau Malgache et au décollage économique de ce  pays. Donnez une chance aux jeunes filles, est assurément le meilleur moyen de briser le cycle de pauvreté. »