Population matters

La population malgache est estimée à environ 22 millions d'habitants, avec un taux d'accroissement annuel de 2,8%. Environ 83% de la population vit en milieu rural et 17% vivent en milieu urbain. La population est extrêmement jeune, environ deux tiers de la population a moins de 25 ans (64%) et près de la moitié a moins de 15 ans (47%). L'extrême jeunesse de la population malgache entraîne une demande sociale croissante en éducation, santé, emplois, logements et infrastructures, ce qui représente également un défi pour l'environnement. Des efforts considérables en investissements dans les secteurs identifiés ci-dessus, sont nécessaires pour que le pays puisse tirer plus tard, les bénéfices de ce dividende démographique.

Contexte

La population malgache est estimée à environ 22 millions d'habitants, avec un taux d'accroissement annuel de 2,8%. Environ 83% de la population vit en milieu rural et 17% vivent en milieu urbain. La population est extrêmement jeune, environ deux tiers de la population a moins de 25 ans (64%) et près de la moitié a moins de 15 ans (47%). L'extrême jeunesse de la population malgache entraîne une demande sociale croissante en éducation, santé, emplois, logements et infrastructures, ce qui représente également un défi pour l'environnement. Des efforts considérables en investissements dans les secteurs identifiés ci-dessus, sont nécessaires pour que le pays puisse tirer plus tard, les bénéfices de ce dividende démographique.

Le dernier recensement général de la population et de l'habitation de Madagascar date de 1993. Pour pallier à ces déficiences en informations sur l'état de la population, notamment de sa répartition par sexe, par âge ainsi que de sa dynamique sont indispensables à la formulation, l'élaboration, la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation de toute politique et  programme de développement économique et social du pays. Toutefois, plusieurs enquêtes ont été réalisées tout au long de cette période. Ces différentes enquêtes ont permis d'obtenir des indicateurs sociodémographiques de base qui ont facilité la planification le suivi et l'évaluation des programmes de développement.

Lors de la conférence Rio+20 en 2012, les dirigeants du monde ont réaffirmé l'importance de placer la population au centre du développement durable et de la nécessité d'intégrer davantage les aspects économiques, sociaux et environnementaux du développement durable à tous les niveaux, et ont reconnu les liens qui existent entre ces divers aspects, de façon à assurer un développement durable intégré.

Madagascar a signé en 2000 la Déclaration du Millénaire et s'est engagé à faire les efforts nécessaires pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en 2015. A trois ans de l'échéance pour l'atteinte des OMD, Madagascar a réalisé  une  enquête nationale sur le suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (ENSOMD) avec l'appui des partenaires techniques et financiers et sous le leadership de l'UNFPA. Cette enquête permet de connaître l'état d'avancement des sept OMD à Madagascar :

  1. Réduire l'extrême pauvreté et la faim
  2. Assurer l'éducation primaire pour tous
  3. Promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes
  4. Réduire la mortalité infantile
  5. Améliorer la santé maternelle
  6. Combattre le VIH/sida, le paludisme et d'autres maladies
  7. Préserver l'environnement

Que fait l'UNFPA ?

La dynamique de la population a des implications sur le développement économique et social d’un pays. Pour tirer profit de la dynamique de population, les politiques et programmes de développement doivent être basées sur les droits humains et le genre et conçu à l'aide d’évidences basées sur des informations sur la population. Pour ce faire, l’UNFPA appuie les pays dans la collecte, l’analyse, et l’utilisation des données sociodémographiques telles que le recensement général de la population et habitation et les enquêtes socio sanitaires et démographiques.

Le travail de l’UNFPA dans le domaine de la dynamique de la population est crucial comme base de toute politique et programmes de développement, notamment les programme de lutte contre la pauvreté. En effet, les informations issues des collectes des données sont essentielles à la planification, au suivi et à l’évaluation des programmes de développement. Pour se faire, depuis quelques années, l’UNFPA appuie les pays en développement, notamment Madagascar à intégrer dans ses plans de développement les questions de population y compris la santé de la reproduction, l’égalité de genre, les besoins des jeunes, afin de garantir un développement centré sur les besoins de l’individu.

Madagascar s’est engagé à réaliser son troisième recensement général de la population et de l’habitat en 2015 et l’UNFPA va soutenir Madagascar dans ses efforts de mobilisation de ressources financières et techniques nécessaires auprès des autres partenaires au développement.