Vous êtes ici

COVID 19 et services de planification familiale : les jeunes continuent d’être servis !

Mbolatiana est un jeune garçon de 22 ans, étudiant en 3eme année en multimédia.  Il habite dans la commune d’Andoharanofotsy à Antananarivo. Il est pair éducateur et sensibilise ses pairs sur la santé de la reproduction.

« Après la déclaration du Président de la République sur les cas positifs de Coronavirus à Madagascar, ma première réaction était de m’informer sur la pandémie pour mieux la connaître et me protéger. Ayant appris la gravité de la maladie et son mode de transmission très facilement, J’ai eu peur et je me suis confiné à la maison avec respect des règles et consignes. »

En tant que jeune pair éducateur, Mbolatiana mène également des activités de sensibilisation sur la santé sexuelle auprès de ses pairs.

« Je suis pair éducateur du Centre de la Santé de la Reproduction des Jeunes de Fianakaviana Sambatra (FISA) et grâce à un programme d’éducation sur les Droits en Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR) et la santé sexuelle, des informations claires et complètes nous ont aidés à comprendre les comportements sexuels clés à adopter.  Je suis sexuellement actif, je me protège avec des préservatifs masculins pour éviter les IST/VIH et la grossesse non désirée. Ces préservatifs sont distribués gratuitement au Centre et les services sont dispensés sans jugement ni crainte. »

Mbolatiana et sa petite amie se communiquent sur Facebook. « On se protège et on reste fidèle l’un à l’autre » rassure Mbolatiana.

« J’oriente également mes amis et les jeunes qui ont besoin des services du centre comme la planification familiale. Le centre restait toujours ouvert même pendant la période du confinement et j’en suis content car l’accès à la santé de la reproduction est un droit que les jeunes doivent connaître et réclamer et que la société doit respecter »

Durant cette période de pandémie, les journées de Mbolatiana sont bien remplies. Il aide ses parents dans les travaux ménagers, étudie et prépare son mémoire de fin d’études sans oublier de se divertir.  Il lui arrive quelque fois de passer des moments avec ses amis tout en respectant les gestes barrières pour se protéger du coronavirus.

 

Le Centre de la Santé de la Reproduction des Jeunes de FISA accueille environ 30 jeunes par jour. L’organisation œuvre pour la santé de la reproduction et de la planification familiale et travaille en partenariat et avec l’appui de l’UNFPA.

Chaque année, UNFPA alloue un budget important afin d'appuyer le Pays et d’assurer que les hommes, les femmes et les jeunes puissent continuer de bénéficier des produits et services de santé reproductive de qualité. En 2020 la contribution de UNFPA dans l’acquisition des produits contraceptifs s’élève à 6 744 228 USD dont 200.000 USD pour les activités de FISA.