Vous êtes ici

La planification familiale (PF) est un droit humain que chaque femme doit réclamer

Cela fait cinq mois que les deux cliniques mobiles parcourent des kilomètres et servent 59 communes du Sud de Madagascar. La population des zones enclavées a bénéficié des offres de services de santé reproductive et ce, jusqu’à la fin du mois de novembre.

Plus de 5047 personnes ont déjà profité du passage des cliniques mobiles pour recevoir les offres de services de consultation prénatale, planification familiale (PF), dépistage des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et sensibilisation sur diverses thématiques.

 

Tendry a 17 ans, elle est déjà mariée mais sa famille ne l’autorise pas à pratiquer la PF, notamment son mari et sa belle-mère. « Une amie m’a informée que des cliniques mobiles offraient de services de santé reproductive gratuitement. Heureusement, cela tombait justement le jour du marché donc c’était plus facile pour moi de sortir de la maison ». Majoritairement dans le milieu rural de Madagascar et également à Tsihombe où Tendry habite, le jour de marché est en quelque sorte un jour de repos pour tous ; le travail journalier s’arrête et presque tout le monde va au marché, même pour s’y promener.  

« J’ai ainsi profité de l’occasion pour sortir et pouvoir enfin faire de la PF car j’ai déjà 2 enfants et je ne me sens pas encore prête pour un troisième. Le marché est à 10km de notre village mais j’ai l’habitude d’y aller à pied. En plus l’idée de bénéficier des services gratuits de santé me motivait ».

Après ses échanges avec le médecin de la clinique mobile, Tendry a choisi l’injection « sayanna press » comme moyen de contraception. Elle l’a choisie car contrairement à la pilule qui doit être prise tous les jours, c’est plus discret. Elle a pu également profiter des séances de sensibilisation effectuées par l’équipe de la clinique mobile sur les avantages de la PF et la loi sur la santé de la reproduction et planification familiale promulguée en 2018 qui stipule dans son article 5 que : « Indépendamment de son âge, tout individu a droit à des services complets : information, éducation, communication, prise en charge, référence en matière de Santé de la Reproduction et de Planification Familiale ».

 

 

« La discrétion des consultations dans les cliniques mobiles est très importante pour moi. Je vais essayer d’expliquer petit à petit à mon mari les avantages de la planification familiale pour qu’il puisse être convaincu également et qu’on fasse la PF ensemble, avec liberté (…) En effet avec la planification familiale, on pourra déterminer le nombre d’enfants que nous voudrions et on pourra bien assurer leur éducation » confie Tendry, qui a dû arrêter tôt ses études à cause d’une grossesse précoce.

 

Le Ministère de la Santé publique en partenariat avec l’UNFPA et appuyé par le gouvernement du Japon, déploie 2 cliniques mobiles dans le grand Sud de Madagascar pour offrir la liberté de choix et le droit à la contraception jusqu’au dernier kilomètre afin que personne ne soit laissé pour compte.