Vous êtes ici

Vers l’atteinte de Zéro besoin non satisfait en planification familiale (PF), les services continuent même en période de pandémie !

Vers l’atteinte de l’Objectif « Zéro besoin non-satisfait en planification familiale d’ici 2030 », UNFPA Madagascar a renforcé son engagement en augmentant sa contribution dans l’acquisition des produits contraceptifs qui s’élève à 6 744 228 USD en 2020. Chaque année, UNFPA alloue un budget important afin d'appuyer le Pays et dassurer que les hommes, les femmes et les jeunes puissent continuer de bénéficier des produits et services de santé reproductive de qualité.

Et même en cette période de pandémie de coronavirus, les offres de services de santé de la reproduction continuent d’être disponibles auprès des prestataires collaborant avec l’UNFPA.

A Fianarantsoa, la pandémie de coronavirus n’empêche pas les femmes de bénéficier de service de planification familiale

La ville de Fianarantsoa fait partie des villes touchées par le coronavirus avec des mesures strictes pour éviter la propagation du coronavirus. « Malgré la situation, les femmes viennent toujours dans notre centre » indique Dr Edmée Juliana RANJARARIMANANA, Responsable de FISA, une Organisation Non Gouvernementale appuyée par UNFPA Madagascar dans la promotion de la santé de la reproduction.

RAHARISOA Harivola ; 26 ans est une des femmes qui fréquentent le Centre « J’ai 2 enfants et je pratique la planification familiale depuis 9 ans. J’ai choisi comme méthode l’injection et cela me convient très bien. Je pense qu’il faut toujours continuer l’offre de service PF même en période de pandémie car il faut toujours se protéger et puis il ne faut pas tomber enceinte accidentellement »

HASINIAINA Rose, une jeune étudiante de 20 ans continue également de rejoindre le centre en cette période de crise car elle envisage encore une longue étude devant elle « La planification familiale est très importante dans ma jeunesse car je ne voudrai surtout pas avoir une grossesse non désirée et compromettre mon avenir »

 

 

Le Centre continue de fonctionner même en pleine période de pandémie, tous les services restent disponibles et beaucoup sont venus pour la planification familiale, les consultations prénatales, le traitement des maladies sexuellement transmissibles et le dépistage de VIH/SIDA. « Tous les services sont bien sûr offerts dans le  strict respect des mesures barrières pour lutter contre la propagation du coronavirus » souligne le Responsable  du Centre. Avant d’entrer dans le centre, chaque personne se lave les mains et une fois entrée, le respect de la distance d’un mètre s’impose.