Vous êtes ici

LUTTE CONTRE LA PROPAGATION DU CORONAVIRUS: LES JEUNES S'ACTIVENT POUR LA BONNE CAUSE.

“La confection des caches bouches c'est gratuit pour les écoles”, nous répond avec le sourire Parfaitaux. "Vous apportez les matières premières (fils, tissus, élastiques...), nous confectionnons vos masques!” Parfaitaux est un jeune homme de 26 ans, qui vit à Ambovombe, dans la région de l’Androy dans le Grand Sud de Madagascar. Afin de participer dans sa communauté, en compagnie de ses amis, il a pris l’initiative de fabriquer des masques pour les élèves d'Ambovombe. Interview.

Bonjour Parfaitaux, comment vous est venu l’idée de confectionner des masques?

" L'idée de confectionner des caches bouches nous est venu suite à l'annonce de la réouverture des classes. Le port de masque est obligatoire pour se protéger et protéger les autres. On a alors demandé à participer à la réunion organisée par la Direction Régionale de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel avec les Directeurs des écoles hier vendredi pour leur proposer nos services. A la suite de la rencontre, 5 établissements scolaires (École Notre Dame, École La Lumière, CEG Andaboly, EPP Andaboly et EPP Centre) ont passé commande pour leurs élèves et instituteurs".

Avez-vous suivi des formations pour la confection de masque ou des formations en couture?

“En 2019, nous avions suivi une formation de 20 jours en coupe et couture, organisée et appuyée par l'UNFPA.

Maintenant, nous sommes 10 personnes à travailler à l'atelier coupe et couture dont 6 garçons et 4 filles. 2 encadreurs au sein de la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports de l’Androy nous assistent et nous supervisent. Nous sommes contents de pouvoir contribuer à cette lutte contre cette pandémie et en tant que jeunes, nous sentons que c’est notre devoir de renforcer notre communauté.”

Depuis le 24 Avril, la production est de 100 masques par jour en moyenne. Le Centre de Commandement Covid-19 de la région prend également en charge l’achat des matières premières ainsi que la mobilisation auprès des magasins. Les masques ont été distribuées auprès des élèves des Ecoles Primaires Publiques.

 

Propos recueillis par Melisa Venance, Responsable en Communication Antenne Régionale BNGRC à Ambovombe, Région de l'Androy, Madagascar.