"Ambition renouvelée" Rapport Annuel UNFPA Océan Indien 2017 (Madagascar, Comores, Maurice)

Rapport Annuel UNFPA Océan Indien 2017 (Madagascar-Comores-Maurice et Rodigues)

No. de pages: 60

Date de publication: 4 avril 2018

Auteur: UNFPA

L’année 2017 a été une année charnière pour l’UNFPA dans la région Océan Indien avec la transition au Nouveau Plan Stratégique de 2018-2021 et l’arrivée du nouveau Représentant résident pour Madagascar et Directeur pays pour les Comores et Maurice, M. Constant-Serge Bounda. Fidèle à son mandat de «Réaliser un monde où chaque grossesse est désirée, chaque accouchement est sans danger et le potentiel de chaque jeune est accompli», l’agence des Nations-Unies dédiée aux questions de population, de santé maternelle et de jeunesse intervient à Madagascar, aux Comores et à Maurice en tenant bien compte des spécificités de chacun des pays dans son
action.
Pour chacun des trois pays, un cadre d’intervention a été défini et porte, pour Madagascar et les Comores, sur les services de santé sexuelle et reproductive de qualité ; l’autonomisation des adolescents et des jeunes ; l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ; le recensement et la gestion de données, le tout dans une perspective de réduction de la pauvreté. Pour Maurice, la question du vieillissement de la population et de la baisse de fécondité fait l’objet d’une attention particulière et le cadre d’intervention s’inscrit dans un effort pour instaurer une meilleure qualité de vie et une société plus équitable. Travaillant sur ces axes, l’UNFPA a réalisé les actions phares suivantes au cours de l’année 2017.

Santé sexuelle de la reproduction

L’UNFPA a appuyé le niveau politique avec un soutien à l’adoption d’une loi sur la santé sexuelle et reproductive visant l’accès universel aux méthodes contraceptives à Madagascar et l’élaboration d’un plan de mise en œuvre de la stratégie nationale de santé de la reproduction et de la planification familiale aux Comores. Au niveau local et concernant les jeunes spécifiquement, il a appuyé des structures favorisant l’accès des jeunes aux services et à
l’information : 22 centres de jeunes et 14 espaces pour les adolescents à Madagascar ; des associations locales telles que ASCOBEF pour la sensibilisation et la distribution de préservatifs aux Comores. Par ailleurs, il a soutenu la formation de jeunes pairs éducateurs sur les thèmes de la sexualité et du VIH/SIDA et a maintenu son appui de longue date au Youth Counseling Centre à Rodrigues.

Santé maternelle

L’UNFPA a contribué à l’accès et à la qualité des services de santé maternelle par les actions suivantes : équipement de formations sanitaires et formation du personnel avec l’équipement de trois sites de stage et d’un laboratoire de compétences pour les sages-femmes à Madagascar, permettant à 26% des formations sanitaires d’offrir des soins obstétricaux et néonatals d’urgence ; formation de six nouvelles équipes chirurgicales pour la prise en charge de la fistule obstétricale suivie d’une campagne de réparation de 1 098 femmes toujours à Madagascar. Aux Comores, des sages-femmes ont bénéficié de formation, la maternité du district sanitaire d’Oichili a reçu des équipements et matériels médicaux et a été renforcée par deux sages-femmes supplémentaires.

Lutte contre la violence basée sur le genre (VBG)

Dans ce domaine, l’action de l’UNFPA a porté sur la sensibilisation, la formation des diverses parties prenantes et la prise en charge des victimes. A Madagascar, l’agence a soutenu le lancement de discussions sur le projet de loi sur la lutte contre la VBG, la mise en place d’un programme de réinsertion économique et la mise en place de Centres d’Ecoute et de Conseil Juridique ainsi que la formation et la dotation en outils des forces de l’ordre. Aux Comores, elle a apporté son appui à la mise en place d’une plateforme nationale et à l’élaboration d’une feuille de route et la réactualisation de la Politique Nationale sur l’Égalité et l’Équité (PNEE), et a accordé son appui aux organisations de la société civile telles que l’HIFADHU pour les services d’écoute et d’assistance judiciaire pour les victimes. A Maurice, une campagne de sensibilisation intitulée «Homme comme partenaire» a été réalisée avec l’appui de l’UNFPA dans le cadre d’une stratégie d’engagement des hommes pour réduire les violences contre les partenaires.
Le conseil prénuptial constituant une stratégie de lutte contre la violence conjugale, l’UNFPA a appuyé le programme de formation des jeunes couples mené par les Bureaux de Soutien à la Famille et l’Alliance pour les Femmes de Maurice.

Développement des jeunes et dividende démographique

Une action d’appui aux politiques a été réalisée aux Comores avec l’élaboration de la Politique nationale de la Jeunesse qui veut faire des jeunes des acteurs à part entière du développement. A Madagascar, l’UNFPA a étroitement collaboré avec le gouvernement sur la préparation de la feuille de route sur le dividende démographique. Par ailleurs, l’agence a organisé des actions de sensibilisation sur la question du dividende à l’intention des parties prenantes à Madagascar, notamment les femmes parlementaires.

Recensement et gestion de données

Les actions de l’UNFPA dans ce domaine tenaient compte de la situation démographique des pays, commençant avec l’obtention de données démographiques fiables à Madagascar et aux Comores par l’appui au recensement. Il
s’agissait notamment de fournir du matériel informatique et un appui technique à travers plusieurs consultants internationaux à Madagascar et d’appuyer l’élaboration du document de projet, la réunion de plaidoyer sur le Recensement Général de la Population et de l’Habitat, la réalisation des travaux de cartographie, la formation des démographes et la prise en charge de l’unité de gestion du recensement aux Comores. A Maurice, où la problématique du vieillissement de la population s’annonce, l’UNFPA appuie le Ministère de la Santé et de la Qualité de Vie dans la conduite d’une évaluation des tendances démographiques. Cet accompagnement s’étend à la
révision de la politique nationale de population.

Plaidoyer, sensibilisation, mobilisation et partenariats

Par ailleurs, l’UNFPA a mis à profit les journées mondiales ou internationales pour promouvoir ses messages et sensibiliser le public. Entre autres, la santé de la reproduction et la planification familiale étaient au cœur de la Journée Internationale du Préservatif célébrée à Madagascar, de la Journée Internationale de la Sage-Femme et de la Journée Internationale de la Population célébrée respectivement aux Comores et à  Madagascar.

Perspectives

Pleine de réalisations pour l’UNFPA dans la région de l’océan Indien, l’année 2017 clôture également son cycle de programmation et introduit, avec l’année 2018, au Nouveau Plan Stratégique qui vise à réaliser trois résultats transformateurs, à savoir (i) l’élimination des décès maternels évitables, (ii) l’élimination des besoins non satisfaits en matière de planification familiale et (iii) l’élimination de la violence basée sur le genre. Capitalisant sur les acquis, l’UNFPA entend renforcer son partenariat avec les pays, les forces vives politiques, la société civile et le secteur privé et promouvoir la coopération régionale pour réaliser ses résultats tout en se  approchant de ses bénéficiaires comme en témoigne le renforcement du bureau à Toliara, Madagascar.